Notebook
janvier 24th, 2008 by didier

Quentin, lorsque tu as montré le bout de ton nez, Toi petit bébé, si beau et fragile, je t’ai chouchouté. J’avais alors de nouvelles responsabilités, Auxquelles je faisais déjà face pour ton frère aîné. Quentin, du fond de mon cœur, sans mentir, J’ai puisé la force pour t’aider à grandir, En moi tu as trouvé […]