Notebook

Parce que certaines personnes ont besoin de savoir l’origine d’une pensée ou d’une idée pour comprendre un texte, j’ai ajouté cette page qui les éclairera sur ce qui est, parfois, sombre, même pour moi !

A praraître :

Textes Publiés :

Patience : Prendre le temps de construire le Plaisir

Fezzé gaffe: Coup de gueule, Mes textes sont …

Sens Unique: Parce que les nuances de gris, ce n’est pas du BDSM …

Erotiquement: L’érotisme est à la sensualité, ce que la poésie est à la littérature.

Premiers ébats: Dans toute histoire, il y a toujours une première fois. La suite du texte précédent.

Cette nuit la: Une promesse et sa réponse, un souvenir

Vénus : La planère, le roman, la déesse …

Sport en chanvre :Suite à la sortie du deuxième volet de la comédie hillarante de 50 nuances de gris, ce texte remet un peu de vérité dans l’Art du Bondage japonnais, le Shibari

Une main sur une cuisse : des vagues de pensées déferlent sensuellement à la vue de cette main sur une cuisse.

S’aimer d’un amour si doux : La douceur d’aimer, d’être aimé.

Ivresse Passion : L’Art de faire l’Amour.

je t’aile : Aimer au delà des nuages …

Je ne connaissais pas : aller de découvertes en découvertes

Ce soir j’ai envie : Envies coquines .

Envie de vie : ces désirs qui nous gardent en vie.

têteà queue : Pas besoin d’un dessin.

Nuances : Déshabillons les pensées les plus secrètes …

Des mots : Le pouvoir des Mots …

Les quatres saisons : Lorsqu’à l’automne de ma vie …

Dominance imagée : Il est des côtés lumineusement obscures de l’être.

Plumes d’Anges : Elles sont douces, mais que cachent-elles ?

Rituel matinal : Les chauds matins d’été

Intimité : Faut-il vous la conter … ?

Promenade : Quand l’imagination est le plus fort des aphrodisiaques …

Si tu savais: Quand l’amour s’envole au loin …

Fais moi une place : lorsque l’Histoire se répète encore et encore.

Sur les rebords de mon coeur : Une tendre invitation.

Pour toi :Une mains est tendue, la porte du coeur s’est ouverte … Entre !

Eclats de Plume : Les rencontres épistolaires peuvent parfois être bouleversantes.

Soirée Tuppertoys : Ou ces soirées entre filles au cours desquelles on s’émoustille à la vue de ces coquins objets fait pour le plaisir.

Nous sommes Charlie : Suite à l’attentat à Paris…

D/s : Domination / soumission. Cet forme de relation souvent mal comprise.

Le temps suspendu : Echange textuel pour un poème à 4 mains sur la toile.

Lumière obscure :
Toutes séparations rendent le chemin plus obscure pour un certain temps du moins.

Ode à vos jambes : Elles nous font tourner la tête, ces parties majestueuses de nos belles dames.

Absence : Il n’est pas toujours aisé d’entretenir une continuité dans son écriture, surtout au regard de ma nature. Le côté « astreinte » d’une production régulière n’est pas vraiment compatible avec mon processus de création, parfois grippé ou stimulé par des événements inattendus qui nous touchent plus qu’il n’est raisonnable.

Onanisme : Qui a-t-il de plus sensuel qu’une femme qui se donne du plaisir ?

Couché de Soleil : Un couché de soleil annonce la fin. La fin d’une journée pour les uns, la fin d’un rêve pour les autres. Un couché de soleil, annonce une nouvelle journée de l’autre côté de la terre, un nouvelle histoire parfois aussi.

Nuit après nuits : Un an plus tard, elle vit toujours aussi fort dans mes pensées. Tu me manques Pomme.

Les mots caresses: Quand les mots deviennent caresses.

Offrande: Une femme qui s’offre, c’est tellement beau et fort !

Je pense encore à toi : Quand on a aimé du fond du coeur, on ne peut pas oublier celle qui le faisiat battre, même si …

Premiers chagrins d’Amour : Etre amoureux c’est prendre le risque de perdre celle qu’on aime, dès la première fois.

Chocolat:
Mon péché mignon, cette petite specialité de chez nous que le monde entier nous envie.

Emotions:
Moment d’émotions …

18 ans déjà:
Pour les dix-huit ans de mon fils cadet.

Tit Ours en Plume Une jolie histoire métaphorique; un appel peut-être aussi :’-)

Quand les chemins divergent Il faut savoir lutter pour ses rêves. Mais il faut aussi savoir que quand certains chemins sont impossibles, il faut pouvoir garder son énergie pour d’autres routes !

Dauphin, Mon ami Petit mot à ceux que je rencontre avec toujours autant de plaisir et de joies dans les eaux chaudes des mers de ce magnifique globe bleu.

Quand l’Amour s’en va Écrit en 1997, suite à ma séparation avec la maman de mes enfants … le reste est dans le texte.

Pluies Tant qu’à parler de la pluie et du beau temps … Tant qu’à dire que dans ma tête, je crois bien qu’il pleut …

Après l’Amour Après s’être aimé, on ne peut qu’espérer un retour possible. En attendant, on doit chérir les plus beaux souvenirs.
Sois heureuse petite Pomme, pour que la douleur de te perdre serve au moins à quelqu’un.

Tourner la page : Parce que le temps ne change rien, qu’il ne fait que passer, c’est nous qui changeons les choses par de jolie rencontres, par des déceptions du temps passé, nous tournons tous, à un moment ou à un autre, la page. La fin d’une histoire n’est-elle pas le début d’une autre ?

Envole-toi : Dans deux cœurs se séparent, il ne faut pas que chacun libère l’autre pour pouvoir continuer la vie. Aimer et être aimé.

Au creux de la vague : Parce que dans la vie des échecs sont plus difficiles à surpasser que d’autre . . . Ajouté à la tristesse d’avoir perdu une partie de soi en quelqu’un qu’on aime, fait qu’on est dans le creux de la vague.

Rupture : « La fin d’une histoire est la naissance d’autre autre » . En espérant que ce proverbe dise vrai, il ne faut pas baisser les bras, et se condamner à la solitude.

Au revoir Pomme : La fin d’une histoire d’Amour est toujours pénible quand les deux personnes s’aiment encore. :’-(

Vie de larme Il faut se rendre à l’évidence, s’aimer ne suffit pas pour réussir une union. Nous nous aimions mais ne sommes pas fait l’un pour l’autre. Ahs’il n’y avait que nous deux au monde :-(.
Une fin douce mais la tristesse n’en est pas moins forte.
Au revoir ma fée des coeurs que j’aimais.

Fleur d’Amour Encore un endroit de son corps de Pomme que je chéri et que j’adore.

Sans toi je sais pas Loin des yeux, mais pas loin du coeur. Les difficultés à traverser me font réfléchir. Une chose me parait évidente, la vie sans elle est bien moins belle.

Fais de moi ce que tu veux: Message intime 😉

L’elfe de mes rêves: Un nuit sans elle.

Sonate pour corps en duo: Des retrouvailles tout en musique qui promettent beaucoup de chants joyeux.

Sans plus de sens: Une période difficile à tenter de résoudre les conflits intérieurs et à refouler des sentiments pourtant bien présent dans le cœur.

Errance: Quand il n’y a rien de plus triste que de laisser la femme qu’on aime s’en aller.
Ce poème aux pieds inégaux à la forme d’une pomme décapitée, ou d’un calice contenant du jus de pomme.Tout un symbole.

Petite Sœur Elle fêtait ses 45 ans ma petite sœur …

Le cœur sur la banquise Nous avons encore une fois essayé mais cette fois c’est moi qui doute. Mon cœur par trop de fois blessé, je peux avec toi poursuivre la route.

La porte Quelques mois seulement et déjà rejeté. La vie est trop injuste. Serais-je donc toujours aussi mal compris ?

Message de toi : Ses petits texto magiques.

Pomme anniversaire : Très bel anniversaire ma chérie.

Dechaines-toi Dans la vie il y a des moments de doutes. Des moments où des décisions doivent être prisent. Des moments difficiles où le passé s’oublie, où le futur est incertain.
Déchaines-toi est un texte qui rappelle ce qui sera en comparant avec ce qui fut.
C’est aussi un double sens, appelant à couper le cordon ombilical avec ce passé heureux et douloureux à la fois, mais aussi à se déchainer, se lâcher pour vivre pleinement un bonheur bien mérité.

Ses Yeux : Elle est adorable, elle a le regard qui a su me capturer. C’est ma nouvelle source du bonheur. … Merci ma Pomme D’Amour 🙂

Elle Un rayon de soleil est entré dans ma vie, je vous parle d’Elle.

Un nouveau nid « Elle » tourne une page importante de sa vie. Par ce beau jour de mai, elle enménage dans une nouvelle maison avec ses 3 enfants. Nouvelle demeure, nouveaux bonheurs.

Espérance « L’espoir fait vivre » dit le dicton. Tenter de tourner la page, sans en oublier le contenu mais tenter de reprendre goût à la vie ….

Solitude Une semaine après notre séparation de corps, la solitude se fait ressentir.

Définitivement : Ca y est, j’ai quitté notre nid d’Amour de manière définitive. Plus jamais, je ne reviendrai …

Les erreurs du passé La nuit du 21 au 22 mars 1997, sur le parking d’un centre business à Kontich, nous échangions notre premier baiser. 14 ans plus tard, nous analysons les causes de notre échec qui ont conduit à notre rupture.

La seule façon de me faire pardonner, est de m’éffacer pour te donner une chance d’être heureuse avec la seule personne qui soit capable de t’offrir ce dont tu as besoin pour ton bonheur et celui de Sofie.

J’en crève Sentiments personnels face à la mort d’un Amour annoncée pourtant depuis longtemps.

Elle My Lady Hommage à cette Femme qui fut ma plus belle histoire, la plus passionnée et surtout qui m’aimait plus que personne jamais ne m’aimera. Mais que je n’ai pas su rendre heureuse en oubliant de lui dire à quel point elle était importante pour moi, à quel point je suis encore toujours amoureux d’elle, même si j’en ai moi-même douté.

Merci mon Namour : Merci pour ces 14 années de bonheur.

Dans l’âtre de mon coeur mon coeur brûle, se consume à l’idée de ne plus être aimé par la plus merveilleuse d’entre toutes les femmes. Trop souvent je t’ai fait souffrir et je te demande pardon.

Maux d’amour: Aujourd’hui mon Namour m’a quitté après 13 ans et 11 mois de bonheur intense.
Si on reconnait le bonheur au bruit qu’il fait en claquant la porte, il faut croire qu’il était gigantesque tant ça fait un boucan d’enfer. Comme dans la chanson de mon idole, ce n’était pas un p’tit bonheur pépère, mais bien plus grand que la planète. Peut-être tellement grand que je ne le voyais pas, et qu’à force de délaisser mon Namour, elle a fini par se lasser de se battre pour nous.

« Mon amour a claqué la porte

Mais j’était pas du bon côté

Me v’là pareil à une feuille morte

Sur le pavé

J’ai beau chercher auprès des potes

Le réconfort de l’amitié

Bientôt z’en auront plein les bottes

De m’voir pleurer

Parc’que dans ces cas-là, mon pote

Tu te fous de la dignité

Quand tu sais qu’tes amours sont mortes

A tout jamais
J’ai plus qu’une envie c’est mourir

Mais ça s’fait pas

Mon coeur ressemble à Tchernobyl

Et ma vie à Hiroshima

Pourtant y’a bien pire que mourir

Y’a vivre sans toi … »

Nous : Nous fûmes.

Parce que : C’est la fête des Zamoureux ….

Bonne année Bonne année 2011.

Poème anniversaire : Bon anniversaire Chatte.

Ma petite ingénue En remerciement de toute la sensualité que tu m’offre nuit après nuit.

j’attend la nuit Mes attentes lorsque le soir nous nous retrouvons seuls au monde ….

Prière : Je ne crois pas en Dieu, mais j’ai ma Déesse Vénécia.

yom huledet sameakh : Souvenir d’un voyage à Marrakech.

Rituel Matinal : Réveil en douceur.

Aux portes du soleil Petit texte un brin coquin, inspirer par la plus belle des muses, un soir d’été.

A ma Grand mère : Le 18 aout 2004 décédait ma grand mère maternelle. C’est elle qui ma élevé et je l’adorais.

Promenade Romantique : Carla et moi aimons nous balader dans les bois de nos Ardennes. Cette évocation romantique et littérale est l’occasion  d’exprimer ce que nous ressentons sans parfois nous le dire. D’autres idées plus imagées traverse mon esprit et feront l’objet de poésies plus … chaudes et imagées.

Merci Renaud : Mon texte écris sur la Carte d’anniversaire envoyée à  ce grand artiste en 2006, par ses fans du HLM de Renaud.

Je t’aime : L’occasion de la St Valentin est toujours propice aux plus belles déclarations.

La nuit dernière : Y a-til besoin de beaucoup d’explication à fournir ? 😉

Pensées de colombe : Le 10 décembre est la journée internationnale des droits de l’homme. Etres humains emprisonnés pour avoir dis tout haut, ce que d’autres pensent tout bas. A toutes ces personnes privées de liberté, privée du dorit de pensée, je dédie ce petit texte.

Déductions amoureuses : Lorsque le doute tente de s’installer, il est bon de réfléchir de manière logique.
Tout ces moments passés aurpès de Carla, toutes ces épreuves passées ensemble nous réunissent et nous unissent toujours un peu plus.

Ainoha : Ma dernière nièce mérite bien dêtre mise à l’honneur.

Le Blues : Dans la vie, on a parfois des moments brouillards ….

Les mots : Le poète aime les mots pour guérir les siens …

L’Ami poète : Que ce passe-t-il dans la tête de quelqu’un qui comme moi, aime taquiner la rime ?

Ma Pauvre petite Belgique : Un an que notre pays est dans la misère politique. Comme un enfant vivant au sein d’un  foyer déchirée par les disputes, je regarde impuissant la dévolution de cet état qui m’a vu naitre. Pourtant je vis heureux avec une flamande, et en flandre dans un quartier où les francophones sont environ 35%, et où tout n’est que calme et harmonie. Comment comprendre ce qui fait la richesse des populistes tel que Dewever, Dewit ou le plus incapable  de tous   J-M De Decker. La déchirure me fait mal dans ce pays où il fait pourtant si bon vivre.

Papillon : Encore un texte publier sur le site de ma tendre et douce. Regarder bien le papillon, il a la couleur de ses yeux qui papillonne quand je la regarde. Comme un papillon sur la pomme , son regard se pose avec douceur sur moi.Il ne me faut rien de plus pour alors imaginer un tel poème.

Rêves et Fantômes :En quelques années la grande faucheuse à frappé bien trop de fois à notre porte, emportant avec elle nos parents, nos aïeux. La confrontation m’a amené a jeté un nouveau regard sur la vie, sur la mort. J’ai longtemps hésité à publier ce texte, pour m’y résoudre en ce début d’été alors que le souvenir du décès de ma grand-mère refais tout doucement surface.

Chemin D’artiste : Combien de dimanches passés sur ou sous la couette. Combien d’heures passées à la regarder, l’admirer, l’imprimer dans mon esprit pour qu’à chaque seconde de ma vie, je puisse encore et toujours la contempler. Un véritable parcours vécu tel un artiste avant que son œuvre soit exposée, sauf que son corps, est certes, une œuvre d’art, mais pas mon œuvre.

Entre Ciel et Terre : Texte inspiré par les derniers évènements politiques dans mon pays, cumulés aux trop longues heures passées dans les églises pour y « célébré » les traditionnelles communions. Coup de gueule contre l’inacceptable et l’hérésie. Trait de ras le bol des conflits intra-familiaux ridicules.

Bonne fête Maman: A ma maman.

Ma divine diablesse : Texte chaud après quelques soirées qui ne le sont pas moins. Une sorte d’appologie d’un couple qui fonctionne bien à tout point de vue : le notre grâce à une femme exeptionnelle, belle et sensuelle comme personne.

Nous Deux : Texte inspiré par celle que j’aime et qui m’aime. Une projection dans le futur, idéaliste mais plein d’espoir.
La photo à été prise par mon meilleur ami, Francis, lors de l’anniversaire de mariage de mon Oncle et ma Tante. Un moment où l’on fêtait l’éternel amour de deux êtres qui me sont chers.

Tu es un Ange pour moi : : Ecrit en 1999, pendant une période tumultueuse pour notre vie sentimentale. J’ai adressé ce texte à Carla via le premier site que j’avais créé pour elle, afin de la convaincre de m’aimer.

Bon Anniversaire Renaud : Texte écrit en plusieurs étapes pour l’anniversaire de mon fils ainé. La veille de son anniversaire, j’avais eu à l’engueuler. Alors voilà un texte que je lui ai écrit sur sa carte d’anniversaire et que peut-être il relira un jour, le sourire au lèvre alors qu’à son tour il vivra la période ingrate et difficile de l’adolescence de ses enfants.

Jardinnier du matin : Texte poétique écrit suite à un réveil voluptueux. Un weekend de mai, réveillé par le soleil du matin s’immisçant dans notre chambre par la fenêtre de toit, j’ouvris les yeux sur ma belle princesse encore endormie à mes côtés . L’érection matinal aidant, j’entrepris de la réveiller tout en douceur et en sensualité.

Douce est l’image : Petit texte poétique inspirer par une présentation graphique que j’avais reçue par e-mail et qui contenait de très belles photos de la mère Nature.

8 ans, jours pour jours : Après 8 ans de bonheur.

En ce jour de St Valentin, il est bon de se rappeler … Texte écrit à l’occasion de la St Valentin en 2005.

Quentin : A l’occasion du 13 ième anniversaire de mon fils Quentin. Mon petit « bouboule » que j’aime tant.

Mon Grand-Père, Mon Dieu : A l’âge de 96 ans, il a soufflé la bougie. 42 ans qu’il était à mes côtés. Mon Parrain, ce grand homme est depuis ma naissance la personne que j’ai le plus admiré sur terre. Probablement aussi celle que j’aurai le plus aimé et qui me le rendait bien.  Un dernier hommage poétique avant de mettre dans mon coeur ma tristesse et nos souvenirs.

Merci : Ce que signifie ce mot dans certaines circonstances pour moi.

Feelings : Sentiments

L’Amour maladif : La jalousie, ce poison des relations.

Osmose parfaite : Sur la même longeur d’onde.

L’Amour : Ce sentiments si doux, si violent parfois.

Pensée de colombe :
Cette envie de liberté.

Un papa : Le 13 mai 2006, s’éteignait mon père. Hommage rendu lors de son enterrement.

Celle que j’aime :
A toi que j’aime.

A ma Grand-mère I :
A celle qui m’a élévé et que j’aimais tant.

A ma Grand-mère II : Elle que j’appelais ma Bonnette.

Mon Vieux Bonhomme : Il nous a quitté, un peu sans prévenir. J’avais écrit ce texte, mais je n’ai eu l’occasion de le lire lors de ses funérailles. Bien que trop tard pour lui dire tout ce qu’il représentait pour nous. C’était un homme bon et gentil, qui a veillé sur nous comme un père. La seule chose que je voudrais encore lui dire c’est MERCI Tonton.

Cauchemard :
Encore une séparation …

Jardin d’amour :
Elle est mon jardin d’amour.

Le plus beau jour de ma vie : 1er mai 1997 ce jours où nos corps se sont rencontrés.

Jamais loin de toi, de vous : Je quitte la maman de mes enfants et mes enfants aussi pour un moment …

Qui suis-je ? … ou qui ne suis-je pas ? Une petite présentation à la manière dont je me présente sur certain forums littéraires.

Bonjour tout le monde quelques photos de ma naissance