Notebook
mars 22nd, 2011 by didier



Et 14 ans plus tard jour pour jour …..

Tout le monde s’est étonné. Qui aurait pu penser …
Les choses ne sont pas toujours tels qu’elles paraissent
Noux nous étions tellement aimé, si souvent embrassés
Tous ne voyaient que notre Amour en permanente liesse.

Pourtant nous n’avons su gérer notre famille recomposée,
Nous ne vivions que pour notre amour, fort égoïstement.
Profitant de nos moments en amoureux pour nous ressourcer
Nous n’avons su offrir la chaleur d’un foyer à nos enfants.

C’est surtout ma faute, prisonnier de son amour trop grand
J’ai cherché à m’échapper dans les mirages du virtuel.
Lui faisant trop souvent de la peine, à fréquenter tous ces gens
J’en oubliais qu’au fond de mon coeur, il n’y avait qu’elle.

Je n’ai pas su reconnaître à temps mes trop nombreuses erreurs
Détruisant et abattant moi-même, sur notre amour, le malheur.
J’ai perdu sa confiance et je n’ai pas compris ses pleurs,
Je m’éloignais pour avoir de l’air. Elle, de me perdre avait peur.

Dans ma vie, au fil du temps, j’ai provoqué son absence
Sourd qui ne voulait entendre ce qu’elle me criait si fort.
Aveugle qui ne voulait voir, ce qui était une évidence.
Trop fier,à l’égo immense,je n’ai su reconnaitre mes torts.

Depuis j’ai réalisé, sa peine et ses raisons de me quitter
Chaque jour de ma vie solitaire, je ne fais que regretter
Et même si tout le monde me dit qu’il faut avancer,projeter
Moi je sais que j’ai perdu mon âme sœur,mon Namour, Ma moitié.

Sur terre rien ne pourra jamais changer son souvenir,
Celui qui m’a rendu fou amoureux de son intérieure beauté
Un trop grand vide en moi est né, impossible à remplir
Je me suis auto-condamné à ne jamais pouvoir l’oublier.

(c) 2011 Didier SEHA
(http://poemier.seha.be)

texte protégé par Copyright

Leave a Reply